Partagez | .
 

 Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Sam 3 Mar - 17:56


Winona Weber
Ft. Margot Robbie

identité
Nom et Prénom(s): Winona Clara Weber, le nom qu'on lui accorda à la naissance et que si souvent elle songea à abandonner, laissant derrière un passé qu'elle repousse, mais qu'elle garde toujours comme une marque fer rouge de ce qu'elle a pu vivre, masquant la douleur en se l'appropriant sous le surnom de Winnie. Alias: Menerva. Pas vraiment de rapport avec ses pouvoirs ou avec elle-même, simplement quelque chose qui sonne bien, qui montre qu'elle est plus que la simple fille que ses parents ont nommée. Âge: Voilà vingt-sept ans que la petite Winnie poussa pour la première fois un cri, premier d'une longue série. Lieu de naissance & nationalité: Les feuilles tournaient rouge et orange lorsque la jeune Weber vit le jour un 24 septembre, au sein de la ville de Niagara Falls dans l’État de New York. Métier: Il y a eu un rêve, longtemps entretenu et parfois sujet au doute. Le rêve d'une petite fille qui ne veut que se retrouver sur le devant de la scène, avant d'enfin y parvenir. Grâce à ses pouvoirs, en trichant un peu, mais on vit la vie avec les cartes que la nature a mises entre nos mains. Ainsi la voilà chanteur, actrice, membre d'un spectacle de Broadway, rêve d'une vie enfin atteint. Statut Civil: Célibataire, souvent. Ici et là, une ou deux conquêtes, jamais rien qui ne dure véritablement. Elle tente, elle tente, mais elle n'a encore jamais su réellement garder quelqu'un, jamais sans douter de la véracité de l'histoire et du consentement de son compagnon. Orientation Sexuelle: Il y a quelque chose d'étrange dans l'introspection que demande la détermination de l'orientation sexuelle, un sentiment de doute dans ce monde peuplé de « et si… ? ». Winnie vit dans ce doute, elle sait qu'elle préfère les hommes et que cela a été le cas mais et si, et si, et si… Affiliation: Il n'y a pas eu d'hésitation en son cœur lorsqu'elle accepta de rejoindre la Confrérie, frustrée du monde qui l'entourait, frustrée de ce qu'elle avait vécu durant son enfance.

Groupe: Homo Superior.

a time for heroes
La musique l'a toujours fascinée, et surtout celle qu'elle pouvait créer à la simple aide de ses cordes vocales. Et c'est exactement ce qui est devenu sa plus grande arme, sa voix. Invisible aux yeux des autres, elle voit s'élever des volutes colorées de sa propre bouche, comme un fil d'Ariane qui vient lui montrer le chemin dans le labyrinthe des esprits de son audience. Joie, tristesse, colère, nausée, elle peut en quelques notes influer selon son bon vouloir l'humeur des gens, les rendre plus ouverts à la discussion, les attirer à elle, ou au contraire les plonger dans une apathie. C'est elle qui choisit, elle qui décide. Elle est maîtresse de leur ressenti. Pas besoin de mot, juste des notes qui résonnent. Elle ne leur fait rien penser qui ne soit pas à eux, simplement ressentir. Incapable de dire si quelqu'un l'aime ou la déteste parce que ses chansons l'auraient voulues. Et incapable de manipuler si elle se trouve à ne pouvoir chanter. Incapable aussi de le faire depuis des enregistrements, seul le direct compte réellement.

the interview
Quelle est la pire chose que vous ayez faite dans votre vie ? 
Manipuler. Il y a une partie d'elle qui ne sait plus vraiment si elle est célèbre pour son talent ou pour ses pouvoirs, parce qu'ils s'imbriquent toujours l'un dans l'autre sans même qu'elle ne le veuille. Avec elle, les gens n'ont plus la liberté de ressentir ce qu'ils veulent, ils sont à sa merci le temps de ses chansons, incapable de détester si elle le leur refuse, soudainement privés d'une liberté non pas de penser mais de ressentir.
Quelles sont les choses qui vous font le plus peur ? 
Perdre tout ce qu'elle a, sa voix, son métier, sa vie telle qu'elle existe. Elle sait que cela peut arriver, cela ne tient qu'à un fil. En un fraction de seconde ils peuvent apprendre qui elle est, ce qu'elle est, et soudain le rejet reviendra. Peut-être même encore les corrections, les tentatives violentes de guérison. Elle a peur du passé et surtout, du cycle éternel du recommencement qu'est- l'histoire.
Avez-vous des regrets ? 
Jamais. Si on commence à avoir des regrets, on s'enfonce dedans, Parfois, elle se dit qu'il y a d'autres façons dont elle aurait pu vivre son adolescence, de meilleures et plus joyeuses versions de l'histoire. Mais elle a eu la vie qu'elle a eu, et les si du passés ne feront que la ralentir.

Le gouvernement se montre solidaire avec les mutants, mais pensez-vous que c'est vraiment le cas ? 
Le gouvernement peut dire ce qu'il veut, il ne changera jamais du jour au lendemain les mentalités de son peuple. Elle l'a vécu au premier plan, elle a encore dans la bouche le goût du baillon qu'on lui a imposé deux années durant. Que fait-il ce gouvernement ? Aide-t-il vraiment les jeunes filles comme elle, dont les familles n'accepteront jamais la différence ? Tout ce qu'ils font, c'est accepter leur droit d'exister, et encore. Ils n'ont pas besoin de prendre le droit d'exister. Ils l'ont tous chacun réclamé en prenant leur première bouffée d'air.
Et vous, qu'est-ce que vous en pensez des mutants ? 
Il n'y a rien à penser. Ils sont des gens, des personnes, certains adorables et d'autres détestables. Une mare de personnes différentes dont elle fait partie. Elle a un sentiment d'appartenance avec ces gens, même ceux qu'elle déteste. Ils font partie d'une même catégorie, ils appartiennent à la même race et ils sont le futur.
On parle beaucoup moins des augmentés (super-héros/super-vilains),
que pensez-vous d'eux ?
 
Une anomalie, quelque part. Mais une anomalie bienvenue. Ces gens qui ne sont pas nés avec un gène en plus ont tout simplement eu la chance de jeter un œil de l'autre côté du miroir. Ils comprenent mieux ce qu'est la différence et quelque part ils se rapprochent des mutants. N'est-ce pas un idéal pour ces gens-là ? Destinés à s'éteindre mais réussissant pourtant à s'insérer dans la minorité qui fera le futur de l'humanité.
Et l'homo sapiens, dans tout ça, où se situe-t-il ? 
Elle avait cru pouvoir vivre en harmonie avec ces gens, lorsqu'elle avait découvert ses pouvoirs pour la première fois. Elle avait eu tort. La peur l'emporte sur l'amour, l'instinct maternel et tant d'autres. Ils sont une espèce en voie d'extinction, un pan de l'évolution qui va lentement glisser dans le passé pour disparaître du présent. Elle n'a que mépris pour eux. Certains mutants considèrent les sapiens comme des frères. Mais le néandertal était-il vraiment frère du cro-magnon, alors qu'il le voyait lentement le remplacer ? N'avaient-ils pas combattu comme tous le faisaient, pour qu'au final l'évolution l'emporte ? L'histoire n'est qu'un cycle qui se répète sans cesse.

IRL
Pseudo/Prénom : Analiila/Aubane Âge : 21 ans. Genre (♂|♀|⚧...) : ♀ + pronoms féminins. Fréquence de connexion : Aussi souvent que possible, je suis normalement toujours sur ordi anyway. Comment avez-vous trouvé le forum : Via un ami qui arrive très vite, il tient à finir sa fiche avant de venir contrairement à moi qui n'est pas assez patiente. Qu'en pensez-vous : Il a l'air vraiment sympathique et j'ai hâte de voir si les joueurs le sont tout autant. Crédits : 400 lux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Sam 3 Mar - 17:57



HISTOIRE

I survived because the fire inside me
Morsure des liens sur ses poignets, goût acide du métal qui obstrue sa bouche. Il y a eu une vie avant tout cela, mais c'est pourtant dans cette cellule où ses propres parents l'ont envoyée qu'elle a eu l'impression de naître. La vie avait été simple et belle. Insouciante. Loin des soucis que l'on imagine la vie porter. Petite princesse au sein d'une famille qui semble normale, protégée d'un frère quelques années plus âgé. Ses parents n'étaient pas parmi les plus riches, mais ils l'étaient assez pour se permettre de leur offrir des jouets dont 'autres n'osaient même pas rêver. Elle n'était pas du genre bonne à l'école, mais elle n'était pas mauvaise non plus. Trop rêveuse, disaient les professeurs. Elle n'était pas à l'école, elle était sur une scène en train de chanter, ailleurs dans un monde où tout les souhaits devenaient réalités ne serait-ce que le temps d'une rêverie. Chanteuse, elle le serait un jour. Ses parents lui avaient payé des cours de chant et de piano pour lui faire plaisir, et elle avait adoré. Mais tout cela était mort dans l’œuf. C'était une autre vie. Un autre temps. Tout ce qu'il lui été resté était la guérison.

Elle avait remarqué les lumières qui s'échappaient d'elle. Il lui avait fallu quelques temps pour comprendre ce que c'était, et pour réaliser l'effet qu'elles avaient sur les gens. Elle avait quinze ans déjà, elle savait parfaitement ce qu'était un mutant, mais il ne lui était jamais venu à l'idée qu'elle puisse en être une. Elle ne s'était jamais considérée comme discriminante envers eux mais bien sûr, elle l'était. Elle était de ceux qui n'étaient pas contre « mais ». Elle était de ceux qui « a un bon ai mutant ». Elle avait des préjugés, de la peur. Les mutants étaient dangereux, ils venaient pour prendre notre place. Ils étaient des être vivants comme les autres mais tout de même, ils étaient mieux ailleurs. En être une était une grande tragédie, quelque chose dont on avait honte. Il lui avait fallu un an pour qu'elle ose l'avouer auprès de sa famille. Pour qu'elle ose dire les mots « je suis une mutante », qu'elle explique ce qu'elle pouvait faire avec ses pouvoirs. Elle leur faisait confiance. C'était un drame, mais elle restait qui elle était et ils l'aimaient. Ils seraient là pour elle. Pensait-elle. Se trompait-elle.

Aucune mesure anti-mutante officielle n'existait bien sûr. Ce n'était pas joli, cela ne faisait pas propre. Mais cela ne voulait pas dire que la communauté ne s'en chargeait pas elle-même, sans l'aval de son gouvernement. Il existait des centres clandestins, des endroits où on pouvait envoyer son enfant pour qu'on le débarrasse de sa mutation. Elle n'avait aucune envie d'y aller. Elle n'était pas malade, elle le savait. Ce n'était pas un problème psychologique non plus. Ils voulaient juste lui faire du mal jusqu'à ce qu'elle ai peur d'utiliser ses pouvoirs. L'endroit était régit selon un système entier de peur, de récompense et de punition. Elle n'aimait pas ça. Elle voulait sortir de là et souvent elle se battait. Les punitions tombaient plus que les récompenses. Elle ne pouvait pas apaiser ses peines en adoucissant ses geôliers, ceux qui se donnaient le nom de « médecin » alors que rien de tout cela n'avait de propension médicale. Juste la cruauté des hommes sur ceux qui diffèrent d'eux. C'était là, bâillon en métal l'empêchant de parler, souvent menottée ou enfermée en cage d'isolement, qu'elle se mit à les haïr. Les sapiens. Les inférieurs. Ils ne leur faisait de mal que parce qu'ils connaissaient et avaient peur de leur infériorité. Ses parents, les prétendus médecins, ceux qui faisaient tant de mal aux autres, ceux qui pensaient comme elle avait pu penser par le passé. Ils étaient le véritable cancer de l'humanité. Pas eux. Les mutants étaient le futur. Rien n'arrêtait le futur.
burned brighter than the fire around me.
Et puis un jour, la délivrance. Le soleil qui rencontre sa peau, qui brûle ses yeux sensibles, mais qui ne fait qu'agrandir le sourire qui étire ses lèvres. Liberté. Fini enfin la douleur, la torture. Libre de vivre au grand jour, libre d'être qui elle voulait. Pauvre fille de dix-huit ans, perdue dans le monde sans avoir fini le lycée. Les ruines du centre qu'elle vient de quitter reflètent les ruines de son passé perdu. Hors de question de retourner voir sa famille, pas si tôt. Un jour, peut-être, pour leur faire payer. Ils méritent de payer. Mais pas maintenant. Maintenant elle court dans la nature, elle court sur le goudron de la route. Elle court encore et encore pour s'éloigner de ce lieu maudit, comme courent d'autres jeunes dégustant leur liberté retrouvée. Le futur s'ouvre à eux sous la forme d'un groupe de mutants. Comment ont-ils appris l'existence de ce centre ? Nul ne sait, mais ce n'est pas l'important. Ils les ont trouvés. Ils se présentent comme une Confrérie, un groupe de mutants qui vient agit. C'est tout ce qu'ils disent. Qui agit. C'est suffisant. Ils savent parfaitement que personne que personne d'autre ne le fait. Winona est là depuis deux ans. Certains depuis plus. Ils sont en colère et ils ont besoin de savoir que quelqu'un fait quelque chose. Tout autour du monde, dans toute l'entièreté des Etats-Unis, de simples civils sapiens prennent en main les mutants, sans l'accord de qui que ce soit. Juste parce qu'ils pensaient que quelqu'un devait s'en charger. Et le gouvernement était aveugle. Le reste du monde était aveugle. Certains voyaient mais restaient aveugle. Mais eux avaient les yeux ouverts. Eux voyaient. Savaient. Agissaient. Winona rejoignit la Confrérie pour ça. Parce qu'elle savait. Et qu'il y a des savoirs qu'on se doit de ne pas ignorer.

Elle n'avait pas la vie dont elle avait rêvé. Elle n'était pas entourée de sa famille qui l'acclamait certains soirs. Elle n'était pas chanteuse dans le plus grand spectacle du monde. Mais elle était dans un spectacle de Broadway et c'était déjà de grandes marches de franchies. Et sa famille eh bien, elle en avait une nouvelle. La Confrérie l'a accueillie dix ans auparavant, et elle en fait toujours partie. Parfois elle s'absente longtemps, son métier le demande, mais toujours elle revient vers eux, ceux qui l'ont fait se sentir acceptée parmi des gens qui lui ressemblaient. Elle, non plus Winona désormais mais Winnie. Celle qui regarde d'un air hautain les sapiens parce qu'elle sait désormais qui elle est et ce qu'elle vaut. Celle qui plaisante si facilement avec ses amis. Celle qui enchante les coeurs chaque soir grâce à son pouvoir, dans un rôle qu'elle a obtenu grâce à son pouvoir. Elle s'en fout. Ce n'est pas tricher, c'est donner tout ce qu'elle a. Et ce qu'elle a, c'est une rage de faire mieux que les autres et un gêne X qui lui a valu tant de souffrances et de mépris. Elle sait qui elle est. Elle sait qui les supérieurs sont. Surtout, elle sait ce qu'il faut faire pour qu'ils disparaissent. Endormir leur méfiance par la chanson, au spectacle comme sur le terrain, pour un jour les endormir à jamais. Le passé doit rester à sa place. Dans ce qui n'est plus. Et elle, Winnie Weber, Menerva, fait partie du futur.



Dernière édition par Winona Weber le Dim 4 Mar - 0:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

PARTICULARITÉS :
⋄ Mutant de classe 6, Axel possède le don de la COSMOKINÉSIE, qui lui permet de manipuler et de contrôler les forces cosmiques. Il n'a pour le moment pas une énorme maîtrise de ce pouvoir et ne connaît pas les limites réelles de celui-ci ; mais il peut cependant l'utiliser de manière suffisamment contrôlée pour modifier la masse de ses propres atomes et se permettre de léviter ou même de voler à plusieurs mètres au-dessus du sol, son don lui offre aussi un pouvoir de photokinésie, qui lui permet de créer, emmagasiner et projeter des photons sous la forme de rayons d'énergie brûlante ou pour créer une source de lumière. Il peut aussi créer des zones anti-gravité ou à hyper-gravité d'une façon bien moins maîtrisée et qui est beaucoup plus régie par ses émotions que le reste des pouvoirs auxquels il a pour le moment accès.

⋄ Effet passif de sa mutation, Axel résiste à toutes les formes de radiation, y compris les rayons du soleil, il a par conséquent une peau beaucoup plus pâle que les autres.

X-Men, en tant que tel, Axel a été entraîné au combat rapproché et au maniement des armes. Il ne sait cependant pas piloter le Blackbird.

#teamrainbow


MESSAGES : 256
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Sam 3 Mar - 18:38

Ouuuuh Margot

Bienvenuuuuue Si t'as des questions ou besoin d'aide je suis lààà
Le pouvoir de la madame a l'air si cool

_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

PARTICULARITÉS : Ergokinésie : Aidan peut créer, manipuler, modeler et contrôler sa propre énergie psionique.

Champs de force : Grâce à son ergokinésie, il peut créer des champs de force psionique et s'en servir pour se protéger, se défendre ou même pour se déplacer dans les airs ou sous l'eau.

Immunité à la télépathie : L'énergie psionique naturellement produite par son cerveau rend l'accès à l'esprit d'Aidan particulièrement ardu. Seul un télépathe de haut niveau pourrait y parvenir.



#teamrainbow


MESSAGES : 139
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Sam 3 Mar - 18:43

Bienvenue à toi !

A première vue ton personnage à l'air très intéressant, j'ai hâte de lire ce que tu vas pouvoir écrire dans la partie histoire, et tes RPs par la suite.

J'espère que tu te plaira ici ! :D

_________________


AEGIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : twenty one
OCCUPATION : resident of the X-Mansion and intern at the New York city hall for Mrs. Alberts

PARTICULARITÉS : nyctalopia, cat walking, cat leadership.

MESSAGES : 66
AVATAR : hailee steinfeld
INSCRIPTION : 27/10/2017

MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Dim 4 Mar - 0:44

omgggg mais je tombe amoureuse devant autant de beauté . j'aime tellement le choix de métier en plus, elle a l'air super cool cette demoiselle .
bienvenue par ici .

_________________
chairman meow
je te jure je ne boirai plus que du lait, je n'aime plus la vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ


MESSAGES : 192
INSCRIPTION : 01/09/2016

MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   Dim 4 Mar - 1:02



Félicitations !

Gnaah comment elle est top cool cette madame

_____________________

Woooh ! Ta fiche correspond à nos attentes, elle est donc validée !

Bienvenue parmi nous
Et bonne chance chez les Homo Superior

Maintenant que ça c'est fait, il te reste un tout petit peu de choses à faire encore, avant de vraiment pouvoir prendre ton pied avec nous, il faut aller recenser ton personnage Tu peux d'ores et déjà aller poster ta fiche de liens et de topics et même une chronologie si le cœur t'en dit

Si ton personnage a un petit chez lui bien agréable quelque part en ville, il faut aller le demander par ici et s'il est vraiment trop à la page, il a sans doute un compte instagram

Enfin, si tu as des idées bien précises et que tu aimerais créer un scénario, pour un lien important avec ton personnage, c'est par là qu'il faut se diriger !

En espérant que tu kiffes à donf ton séjour sur le forum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game   

Revenir en haut Aller en bas

Winnie •• I'm through with playing by the rules of someone else's game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GIFTED :: a time for heroes :: fiches de présentation :: présentations abandonnées-