Partagez | .
 

 Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
INDEPENDANTS
don't put the blame on us



ÂGE : 26 années.
OCCUPATION : Propriétaire et gérante de boîtes de nuit

MESSAGES : 30
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
INSCRIPTION : 01/11/2017

MessageSujet: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Mer 1 Nov - 14:54


Céleste Salomé Tiberius
Ft. Rosie Huntington-Whiteley

identité
Nom et Prénom(s): Tiberius, un nom dont sa famille est fière, arguant qu’ils descendent de l’empereur romain Tibère lui-même. Prénommée Céleste, en l’honneur d’une arrière-grand-mère qu’elle n’a pas connue, on lui a aussi octroyé le second prénom Salomé en hommage à l’une de ses ancêtres qu’elle ne connaît pas non plus. Alias: Elle n’a pas d’Alias, pas encore. Elle ne veut pas se faire connaître. Âge: 26 ans, née par la belle nuit étoilée du 5 août 1991. Lieu de naissance & nationalité: Céleste est née à West Beach City (inventée), une petite ville perdue de Californie. Elle est américaine, ses deux parents étant américains, mais elle a des racines italiennes très présentes de par son père. Métier: Propriétaire et gérante de boîtes de nuit, The Underground et le Cursed Children of Caïn aussi appelé le 3C’s par les habitués. Statut Civil: La belle est célibataire, et ne se risque pas aux relations longues durées. Orientation Sexuelle: Elle est toutefois hétérosexuelle, même si elle a testé les deux côtés de la Force. Affiliation: Elle se considère comme Independants, n’ayant à l’esprit que ce qu’elle désire. Elle n’est pas particulièrement une héroïne, mais elle ne ressent pas non plus le besoin de répandre le chaos.

Groupe: A sa puberté, elle a découvert ses pouvoirs, faisant d’elle une représentante de la race Homo Superior.

a time for heroes
 Céleste possède le pouvoir d’agir sur les hormones des gens qui l’entourent. Quelques exemples :
- Dopamine, l’hormone de la joie. La dopamine génère l’excitation devant la nouveauté, fournit l’énergie pour agir.
- Endorphine, l’hormone antidouleur. Cette morphine naturelle a pour mission de faire disparaître ou de réduire la douleur provoquée par une blessure ou un traumatisme, en inhibant sa transmission dans le cerveau. Elle provoque une sensation de bien-être immédiat.
- Adrénaline, l’hormone du stress. C’est l’hormone des situations d’urgence (danger, défi, jeu…). A la moindre menace, l’hypothalamus envoie de l’adrénaline dans le sang. L’organisme est prêt à se battre, à fuir ou à prendre une décision. Elle resserre aussi les vaisseaux de la peau pour réduire les pertes de sang en cas de blessure, et ralentit (entre autres fonctions) le transit intestinal pour économiser de l’énergie.
- Cortisol, l’hormone de la détente. Face à une situation désagréable, l’hypothalamus active la production de cortisol, qui calme les réactions inflammatoires induites par l’adrénaline. Si le stimulus est prolongé, le cortisol provoque une tension dans le corps (boule d’angoisse, douleurs abdominales…).
- Ocytocine, l’hormone du plaisir. Sécrétée par l’hypophyse, elle joue des rôles multiples dans le cerveau. Elle stimule d’abord l’amygdale (zone d’identification des émotions) pour reconnaître une menace, puis l’inhibe pour diminuer la douleur ou la peur. Par son action anxiolytique, elle pousse à entrer en contact avec autrui, à faire confiance, à être empathique. Sa production est aussi déclenchée par une situation agréable et le sentiment d’attachement (amour, amitié).
Mais les hormones, ce n’est qu’une face de son pouvoir. L’autre face n’agit pas sur quelqu’un ou quelque chose, mais elle libère des phéromones. Tout le monde n’y est cependant pas sensible, et cela dépend aussi du type de phéromone utilisé. A l’instar des hormones, il existe des phéromones pour différentes situations. Quelques exemples :
- Territoire : Déposées dans l’environnement, elles délimitent un territoire. Chez les canidés, ces hormones sont contenues dans les urines que les individus déposent sur des repères, ceux-ci servant en quelque sorte de « bornes » pour marquer leur « territoire ». Concrètement, Céleste doit toucher les repères qu’elle veut délimiter comme étant son territoire.
- Trace : Elles sont très courantes chez les insectes sociaux : les fourmis, par exemple, balisent leurs pistes par des hormones de trace - en l'occurrence, des hydrocarbures non volatils. Ainsi, Céleste peut laisser une trace de son passage pour être sûre de retrouver son chemin par la suite.
- Alarme : Ce sont des substances volatiles libérées par un individu en cas de blessure ou d'attaque par un prédateur, et qui déclenchent la fuite ou l'agression chez les autres individus de la même espèce. Ainsi, si elle se trouve en danger, Céleste libère ces phéromones qui peuvent inciter d’autres personnes autour d’elle à lui venir en aide, ou bien à fuir pour être hors de danger.
- Sexuelle : Chez les animaux par exemple, les phéromones sexuelles indiquent la disponibilité des femelles pour être fécondées. Dans son cas, Céleste émet ses phéromones lorsqu’elle sent monter le désir, ou qu’elle est attirée par quelqu’un.
Malgré tout, Céleste ne contrôle pas entièrement ses dons. Elle ne peut s’empêcher d’émettre des phéromones, ou d’agir sur les hormones, dans des situations de stress, de danger, ou de fortes émotions. Par ailleurs, comme dit plus haut, tout le monde n’y est pas sensible. Et ceux qui le sont peuvent aussi être à même de résister au ressenti induit par les hormones et les phéromones. En somme, c’est un pouvoir qui peut être utile, mais qui n’est pas fiable à 100%.

the interview
Quelle est la pire chose que vous ayez faite dans votre vie ?
Avec la puberté, les pouvoirs de Célestes ont commencé à se manifester. Et, d’après elle, la pire chose qu’elle ait fait dans sa vie, c’était à cette époque-là. Lorsque ses hormones se sont mises à s’agiter, qu’elle a commencé à éprouver de l’attirance pour ses congénères. Elle a, comme qui dirait, bouleversé les hormones de son petit ami du moment et l’a « forcé » à coucher avec elle. Certains diraient qu’il y a pire, mais pour elle, c’était vraiment traumatisant.
Quelles sont les choses qui vous font le plus peur ?
La perte de contrôle terrifie Céleste. Déjà qu’elle ne contrôle pas ses dons de façon optimale, alors perdre la maîtrise qu’elle a réussi à acquérir depuis le déclenchement de ses dons, ça lui fait peur.
Avez-vous des regrets ?
Elle n’a qu’un regret : Que ses parents ne se soient jamais rendu compte que ce qui arrivait à sa puberté n’était dû qu’à ses pouvoirs. Ils croyaient, et croient toujours, que leur fille avait mal tourné, qu’elle se droguait et couchait avec n’importe qui.

Le gouvernement se montre solidaire avec les mutants,
mais pensez-vous que c'est vraiment le cas ?

Elle ne se fie pas au gouvernement, qu’importe les promesses qu’il peut faire. Elle n’a aucune confiance, et s’attends à tout moment à ce que les lois qui régissent les mutants ne passent du côté obscure et instaurent un état de loi martiale.
Et vous, qu'est-ce que vous en pensez des mutants ?
Comme elle en est une, elle n’est pas vraiment objective. Mais elle se rappelle, avant que ses pouvoirs se déclenche, avoir trouvé que les gens avaient vite peur de ce qu’ils ne connaissaient pas. Elle éprouvait de la compassion pour les mutants, parce qu’ils n’étaient après tout ni pire ni meilleurs que les simples êtres humains.
On parle beaucoup moins des augmentés (super-héros/super-vilains),
que pensez-vous d'eux ?

Honnêtement, tant qu’ils ne viennent pas foutre le bordel dans son commerce, elle s’en tamponne. Elle n’a pas pour ambition de devenir une héroïne, mais elle n’a pas non plus envie de faire régner le mal. Elle n’a pas vraiment d’opinion, du coup.
Et l'homo sapiens, dans tout ça, où se situe-t-il ?
Céleste regrette le temps où elle n’était qu’une simple humaine. Elle n’avait pas à se cacher, pas à mentir, et elle se sentait mieux. Elle envie les homo sapiens, mais elle n’était pas de rancune envers eux.

IRL
Pseudo/Prénom : Clochette. Âge : 24 ans. Genre (♂|♀|⚧...) : Féminin. Fréquence de connexion : Au moins les week-end, pour RP, et peut-être en semaine des fois (comme les jours fériés, tout ça). Comment avez-vous trouvé le forum : Une petite recherche Google, après avoir vu les premiers épisodes de la série The Gifted. Qu'en pensez-vous : J’attends de voir, mais pour l’instant, j’apprécie ce que j’ai sous les yeux. Crédits : ©️ Misery Minde pour l’avatar de la fiche ; ©️ tumblr pour les deux gifs.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t68-
avatar
INDEPENDANTS
don't put the blame on us



ÂGE : 26 années.
OCCUPATION : Propriétaire et gérante de boîtes de nuit

MESSAGES : 30
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
INSCRIPTION : 01/11/2017

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Mer 1 Nov - 14:55



HISTOIRE

La bienheureuse innocence
Le 5 août de l’année 1991, approximativement à 3h45 du matin, Céleste Salomé Tiberius a vu le jour. Elle, troisième enfant (mais première fille) de ce qu’on pouvait encore appeler un jeune couple, était promise à des rires, de l’amour et à une vie merveilleuse. Et le début de sa vie fut effectivement un enchantement. Des parents aimants, deux grands frères protecteurs, et même un petit frère trop mignon à protéger, deux ans après sa naissance. Petite fille vive et éveillée, Céleste faisait le bonheur de son entourage, qui le lui rendait bien. Dorlotée par la famille aussi bien que par les voisins, elle se liait facilement d’amitié avec les nouveaux venus.
West Beach City n’était pas une grande ville, comme Los Angeles. C’était même l’opposé. Petite ville côtière, dédaignée le plus souvent par les touristes, le nombre d’habitant variait entre 3000 et 4000, selon les années et les saisons. La famille Tiberius habitant un peu à l’écart de la ville, dans une villa entourée par la plage et par les plaines, ils n’en étaient toutefois pas exclus. Ils participaient activement à la vie sociale. Isabelle Tiberius, née Duchesne, faisait partie de l’association Femmes d’Aujourd’hui, qui organisait des soirées de charités pour des bonnes causes, entre autres activités mondaines. Mario Tiberius, lui, était un banquier qui travaillait dans une ville un peu plus grande que West Beach City. Le train de vie des Tiberius était confortable, mais ça tenait surtout à l’héritage paternel venu d’Italie. Même séparé entre quatre frères et une sœur, la part que reçut la famille de Céleste était non négligeable.
A son entrée à l’école, Céleste se déclara très sociable et très intelligente. Surveillée de loin (mais pas de trop) par ses deux frères aînés, d’un an et de deux ans d’écart, elle grandit avec insouciance, s’amusant et répandant la joie autour d’elle.
L’entrée au collège ne fut pas un si grand drame pour la jeune fille, qui se vit aussitôt dotée d’une petite cour d’admirateurs. Jeune fille en fleur, elle était déjà très belle et très délicate. Mais elle se préoccupait surtout de ses amies, et n’avait jamais un mot désagréable pour quiconque. C’était un peu, beaucoup en fait, l’archétype de la jolie fille, populaire mais adorable avec tous. Et cette tendance dura jusqu’à ses quinze ans, à son entrée au lycée, quand la puberté fit son apparition et détruisit toutes ses espérances enfantines.
Le premier jour du reste de sa vie.
Après ses quinze ans, Céleste s’intéressa progressivement au sexe opposé. Elle n’était pas complètement fermée aux représentantes de son sexe, mais après quelques petits baisers et autres caresses un peu plus appuyées, elle en conclut qu’elle n’aimait pas vraiment.
Elle s’efforçait de rester digne, gentille et douce avec tous. Extérieurement, elle y réussissait très bien. Mais intérieurement, ses hormones se déchaînaient. Les garçons qu’elle trouvait juste « beaux » jusqu’à présent revêtaient un tout autre intérêt. Et même ceux qui n’avaient pas attiré son attention, auparavant, présentaient désormais un certain charme. Ses frères faisaient leur possible pour la préserver, pour qu’elle reste leur innocente jeune sœur (et même son frère cadet s’y mettait aussi, protégeant la vertu et la réputation de son aînée), mais ils ne pouvaient rien faire contre ce qui se déchaînait en elle. Inconsciente des pouvoirs qui étaient les siens, elle se laissait guider par ses émotions, par ses pulsions. Ses parents ne la reconnaissaient plus. Ses frères non plus. Elle sortait avec des garçons le soir, parfois plus âgés qu’elle, elle avait embrassé deux ou trois filles en public, ses notes baissaient. L’adolescence typique, si ce n’est qu’elle n’avait que l’embarras du choix pour ses partenaires, libérant sans le savoir des phéromones de type sexuels.
Pour essayer de contrer cette « rébellion » de leur fille, le couple Tiberius l’envoya en pension en Italie, pas très loin des frères de Mario. Mais ça ne changea rien, ou presque. Elle y passa ses deux années de lycée restantes. Ses notes remontaient, et elle eut son diplôme haut la main, mais ses fréquentations restaient nombreuses et « douteuses » parfois.
Majeure, la jeune femme entama des études de commerce en Italie, à Rome. Elle y obtint une licence, en trois ans. Pendant ses trois années, et à force de recherche et d’interrogations sur son cas, elle reçut la visite d’un représentant de l’institut Xavier, centre pour jeunes mutants. Elle comprit que ce qui se passait autour d’elle n’était pas entièrement de sa faute, que ça venait du gène X et que ça agissait en fonction de son état d’esprit. Elle refusa cependant d’aller à l’Institut, ne voulant pas que ses parents sachent qu’elle était une mutante. Elle travailla sur elle-même. Elle travailla son self-control, elle travailla même un peu sur l’utilisation de ses pouvoirs. Elle ne voulait pas les avoir, mais elle les avait quand même. Elle ne pouvait rien y changer, juste apprendre à se maîtriser pour ne pas passer pour la traînée du coin dès qu’elle était attirée par un homme, ou pour ne pas repousser tous ceux qui voulaient l’approcher quand elle avait peur.
Elle finit sa licence sans grande difficulté, apprenant à se contrôler en parallèle, et décida de retourner aux Etats-Unis pour poursuivre son cursus. Elle tenta de passer voir ses parents, mais ils refusèrent de la voir. Ses frères furent plus cléments, et ils reprirent contact avec elle, en douceur. Son plus jeune frère, surtout, était content de voir qu’elle était « redevenue normale », selon ses propres termes.
Elle ne finit par son Master en économie et commerce. Pas par manque d’envie, mais elle eut une autre opportunité, plus intéressante. Ses frères avaient déménagé à New York, et son plus jeune frère était en contact avec quelqu’un qui vendait un immeuble. A quatre, réunissant leurs économies et leur part de l’héritage, ils réussirent à l’acheter. Ses frères louèrent des logements, dans les étages supérieurs. Le bâtiment, de 20 étages, était aussi assez grand pour qu’ils se logent également à l’intérieur. Ils se réservèrent les quatre derniers étages et se partagèrent la terrasse sur le toit. Mais Céleste, elle, monta son projet et finit par ouvrir une boîte de nuit en sous-sol de l’immeuble. Il y avait deux niveaux de parking souterrains, et deux niveaux encore en-dessous. Ces deux derniers étages étaient ceux qui comportaient la boîte de nuit et les bureaux liés à celles-ci.
Au début nommée The Underground, la boîte marcha raisonnablement bien. Puis, alors que le succès allait grandissant, Céleste acheta un autre local et fit installer un autre lieu de détente et d’amusements. Un mois après, en septembre 2014, la seconde boîte de nuit ouvre, sous le nom de Cursed Children of Caïn. Le 3C’s, a remarqué Céleste, fonctionne bien. Le nom, moins « secret » que le précédent, a changé la clientèle par rapport à The Underground. Moins de types louches, plus de jeunes « riches ». Bref, les affaires marchent encore mieux depuis ce jour, et Céleste prend à cœur les intérêts de ses propriétés.
Aujourd’hui, Céleste ne se laisse plus dépasser par ses pouvoirs, ou rarement. Elle les utilise de temps en temps, sans en abuser, mais elle ne maîtrise toujours pas la totalité ou la durée des effets. Elle gère ses clubs d’une main ferme, et elle garde de bons contacts avec ses frères. Mais ses parents ne lui parlent toujours pas, et elle s’est convaincue qu’elle ne s’en porte que mieux, malgré un petit pincement au cœur quand elle y repense.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t68-
avatar
PNJ


MESSAGES : 127
INSCRIPTION : 01/09/2016

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Mer 1 Nov - 15:29



Félicitations !

Même pas le temps de te souhaiter la bienvenue
J'aime beaucoup sa mutation, ça promet des trucs intéressants tout ça



______

Woooh ! Ta fiche correspond à nos attentes, elle est donc validée !

Bienvenue parmi nous
Et bonne chance chez les Homo Superior  

Maintenant que ça c'est fait, il te reste un tout petit peu de choses à faire encore, avant de vraiment pouvoir prendre ton pied avec nous, il faut aller recenser ton personnage Tu peux d'ores et déjà aller poster ta fiche de liens et de topics et même une chronologie si le cœur t'en dit

Si ton personnage a un petit chez lui bien agréable quelque part en ville, il faut aller le demander par ici et s'il est vraiment trop à la page, il a sans doute un compte instagram

Enfin, si tu as des idées bien précises et que tu aimerais créer un scénario, pour un lien important avec ton personnage, c'est par là qu'il faut se diriger !  

En espérant que tu kiffes à donf ton séjour sur le forum
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
INDEPENDANTS
don't put the blame on us



ÂGE : 26 années.
OCCUPATION : Propriétaire et gérante de boîtes de nuit

MESSAGES : 30
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
INSCRIPTION : 01/11/2017

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Mer 1 Nov - 15:30

Merci beaucoup !
Je suis enchantée que la fiche plaise !
Je vais faire ces démarches dès la fin de mon épisode :3
Merci encore !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t68-
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : Axel est un X-Men de l'équipe Red.

MESSAGES : 113
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Mer 1 Nov - 15:31

Yayy

Et évidemment si t'as des questions, je suis là pour ça

_________________


⋄ a thousand suns within ⋄

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : Vingt-quatre ans.
OCCUPATION : Membre des X-Men, White Team.

MESSAGES : 46
AVATAR : Matthew Daddario.
INSCRIPTION : 29/10/2017

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Jeu 2 Nov - 2:02

Bienvenue en retard, j'adore le pouvoir

_________________
paradox

le temps, c'est de l'argent.
FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t50-take-your-time-drew#134
avatar
INDEPENDANTS
don't put the blame on us



ÂGE : 26 années.
OCCUPATION : Propriétaire et gérante de boîtes de nuit

MESSAGES : 30
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
INSCRIPTION : 01/11/2017

MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   Jeu 2 Nov - 11:05

Merci :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t68-
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash   

Revenir en haut Aller en bas

Céleste ■ Before you know it, you're like a dog on a leash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GIFTED :: time for heroes :: fiches de présentation :: présentations validées-