Partagez | .
 

 the breaking point ⋄ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

MESSAGES : 222
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: the breaking point ⋄ libre   Jeu 9 Nov - 3:33



the breaking point

Le regard appuyé en face de lui, Axel était silencieux. Les poings serrés et le corps engourdi, il ne savait plus quelle heure il était. Sans doute tard dans la nuit. Son corps fatigué commençait à lui lancer de vives décharges de douleur. Mais il ne fléchissait pas, il restait droit et suspendu dans les airs, à observer l’énième vague de drones que la salle des dangers avait décidé de lui envoyer. Concentré autant que fatigué, le jeune mutant ne bougea pas tandis que trois des drones s’approchèrent à toute vitesse, leurs hélices sifflant dans l’air un bruit mécanique et artificiel, un bruit lourd et agaçant qui était devenu un bourdonnement, quasiment omniprésent, dans son crâne depuis qu’il avait commencé à s’entraîner. Se déplaçant sur sa droite, il leva un bras en face de lui duquel s’échappèrent des filaments de lumière qui vinrent immédiatement empaler l’un des drones et le faire disparaître dans un amas de particules avant que l’hologramme ne disparaisse complètement. Positionnant rapidement son bras vers un autre drone, le plus proche, Axel se mit à grogner dès que celui-ci échappa à sa ligne de mire ; la salle des dangers adaptait son programme immédiatement après chaque action produite lors d’une session, et ça, Axel l’oubliait à chaque fois. Un autre grognement s’échappa de lui lorsque l’un des drones qu’il avait perdu de vue le frappa dans le dos, lui faisant perdre son équilibre dans le vide et le força à retrouver le contact du sol, pendant quelques secondes à peine, le temps qu’il puisse reprendre ses esprits et resituer chacun de ces parasites volants autour de lui. Immédiatement, il quitta le sol et se repositionna dans les airs, prêt à reprendre la simulation. L’exercice fatigant, quoi-qu’important et essentiel à son statut de X-Men, continua encore de longs moments, jusqu’à ce qu’Axel ne s’écrase au sol une énième fois. Cette fois-ci beaucoup trop fatigué pour continuer.

Son souffle lourd et saccadé par l’épuisement, Axel reprenait lentement ses esprits tandis que l’environnement autour de lui disparaissait pour redevenir cette gigantesque pièce vide qu’était véritablement la salle des dangers. Il se passa une main tremblante et fumante, à cause de l’usage intensif de ses pouvoirs, sur le visage et se laissa lentement tomber par terre pour s’y asseoir et reprendre son souffle plus calmement. La fatigue presque constante était un autre des avantages qui faisaient la longue liste des joies d’être un membre des X-Men, pas nécessairement à cause d’entraînements trop intensifs et répétés, parfois simplement à cause du stress et de l’angoisse, mais aussi simplement à cause de la pression que certains d’entre eux pouvaient s’imposer à eux-mêmes, comme c’était effectivement le cas pour Axel. Il n’était pas habitué à ce genre de responsabilités, et même si ça faisait plusieurs années maintenant, il avait encore du mal à s’y faire. Il s’était habitué à la présence de tous les autres mutants, il s’était habitué à ses propres pouvoirs, il les connaissait et savait s’en servir ; mais malgré tout, il continuait de craindre la perte de contrôle éventuelle, de craindre les limites qu’il ne connaissait toujours pas même après plusieurs années à les utiliser. Récemment seulement, il avait développé cette nouvelle faculté qu’il avait encore bien du mal à comprendre ou à maîtriser, un don qui lui permettait d’influencer la gravité elle-même, mais ça n’était pas aussi simple et concret que le reste de ses pouvoirs. Et c’était quelque chose d’étrange que de se retrouver à nouveau dans une position où l’on ne se maîtrisait pas.

C’était en partie les raisons qui le poussèrent à passer plus de temps dans la salle des dangers, à s’exercer avec les pouvoirs qu’il connaissait déjà, les pouvoirs avec lesquels il ne pouvait pas se tromper et faire une erreur trop grave. Presque à un point où il se forçait à oublier cette nouvelle faculté, pas seulement par peur mais aussi pour se protéger et protéger les autres. Il avait oublié ce que c’était que de craindre ses propres pouvoirs après avoir passé tant de temps à les découvrir, les accepter et être fier d’eux.

Il n’en pouvait plus, son entraînement était fatalement terminé. Axel ne perdit pas de temps une fois qu’il eut retrouvé son souffle et quitta la salle des dangers, puis le sous-sol pour retrouver sa chambre et se changer, abandonnant des vêtements couverts de sueur pour une tenue plus agréable ; réalisant finalement qu’il avait passé une bonne partie de la nuit à s’isoler dans son entraînement intensif sans grande raison autre que sa propre peur de déraper et de faire quelque chose qui pourrait mettre ses coéquipiers en danger. Il n’était pas bavard, pas plus qu’il n’était extensif sur ce qu’il ressentait pour les autres, même si ce n’était que platonique. Ce n’était pas quelque chose dont il avait l’habitude, après tout. Mais si passer des nuits entières à apprendre à contrôler ses pouvoirs encore et encore était bien quelque chose, c’était ce témoignage-là, celui de ces émotions nouvelles et encore trop inconnues qu’Axel avait.

Quoiqu’il en soit, il préféra ne pas perdre son temps en restant à l’écart, effacé et oublié dans sa chambre ; car s’éloigner des autres était quelque chose qu’il fallait qu’il se force à ne plus faire. Il n’était plus le même qu’avant, il était libre, il était entouré de camarades qui lui ressemblaient et qui partageaient énormément de choses en commun avec lui. Et il fallait qu’il s’y force, même si ça ne lui plaisait pas nécessairement. Alors après s’être convaincu intérieurement que c’était la bonne chose à faire, Axel quitta finalement sa chambre et rejoignit le rez-de-chaussée déjà envahi de jeunes mutants qui allaient et venaient dans tous les sens. Le début de chaque jour était toujours aussi vivant, on se dépêchait de rejoindre ses amis, on ne perdait pas de temps pour trouver quelque chose à manger et on se dépêchait d’aller en classe. Les moins jeunes et les plus chanceux n’avaient que rarement cours le matin. Axel était trop vieux, maintenant, en plus d’être trop occupé avec son statut de X-Men, et n’avait donc pas à s’en faire de manquer quoi que ce soit. Il avait du temps libre, donc, et comptait l’utiliser pour essayer de s’intégrer un peu plus ; même si c’était déjà le cas depuis plusieurs années maintenant, il était quand même malgré tout assez timide de manière générale. Par conséquent, s’ouvrir aux autres restait quelque chose de difficile, puisqu’il avait tendance à s’éloigner et s’écarter des autres quand il en avait le choix ; mais il continuait de se forcer d’être moins distant, et c’était dans cette-même optique qu’Axel s’était silencieusement et calmement dirigé jusqu’au très grand salon, son téléphone dans une main, à fixer son écran et à traverser instagram du pouce. Au bout de quelques minutes, la pièce envahie d’activité commença à s’aérer et il ne restait plus grand monde, Axel était toujours là, confortablement avachi dans une position qui n’avait pas l’air de l’être, dans l’un des nombreux canapés qui remplissaient la pièce.

Les yeux toujours vissés sur son téléphone, sans vraiment trop prêter attention au reste, sans même se rendre compte que ses pouvoirs avaient décidés, d’eux-mêmes, de refaire surface. Soulevant très légèrement son corps à quelques minuscules centimètres au-dessus de son siège.


_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

MESSAGES : 55
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Mer 17 Jan - 20:47



the breaking point

Aidan s’attendait à se réveiller pour trouver l’habituel plafond de sa chambre, dans l’appartement de sa sœur. Au lieu de ça s’offrit à lui le décor de l’une des chambres de l’Institut, et il fut l’espace d’un instant pris d’un vertige alors que son esprit tachait de superposer l’image présente dans son cerveau avec celle qu’il avait sous les yeux, lui donnant l’illusion que la pièce s’était mise à tourner autour de lui. La sensation ne dura qu’une poignée de secondes, s’estompant rapidement. Le temps pour lui de cligner des yeux et de se redresser dans son lit, et sa cervelle s’était déjà faite à l’idée d’être dans une pièce différente de celle à laquelle il était habitué, et s’efforçait d’ores et déjà d’effacer le souvenir de la désagréable impression de tourbillonnement.

Il cligna des yeux, tâchant de terminer de s’éveiller, et de passer en revue les derniers évènements, ceux qui l’avaient conduit ici. Il y avait eu la rencontre avec deux des professeurs, la discussion avec Alissa au sujet du fait qu’il était un mutant… Le reste s’était enchaîné avec une rapidité qui aurait pu être qualifié d’effrayante si elle n’avait pas été pour lui porteuse d’une positivité nouvelle. Son arrivée à l’Institut Xavier était synonyme de nouveau départ. Il entamait enfin des études dignes de ce nom, après des années à courir après des emplois tout juste alimentaires, et allait enfin avoir l’occasion d’apprendre à vivre avec les dons liés à sa mutation. Non, pas seulement apprendre à vivre avec, mais aussi à les apprivoiser, à les comprendre et les contrôler plutôt que de s’efforcer à les oublier dans l’espoir de garder profil bas. Il allait enfin quelque part. Difficile encore de savoir où, mais pour la première fois depuis longtemps, il n’avait plus l’impression d’être coincé dans un de ces culs-de-sac de la vie où l’on vieillissait sans avoir rien accomplit de bien satisfaisant.

Son regard s’attarda sur le décor de la chambre alors qu’il s’arrachait au confort du matelas pour se lever. Murs plaqués de bois, plafond peint couleur blanc-crème… Et absence totale de décoration. La pièce était encore impersonnelle, comme un rappel de son arrivée plus que récente en ces lieux. Il réalisa qu’il ignorait même s’il était censé pouvoir décorer sa chambre à sa convenance. Il faudrait qu’il se renseigne sur la question.

Quelques pas le menèrent à la fenêtre, au travers de laquelle filtrait la lumière encore pâle d’un soleil hivernal, et au-dessous de laquelle se trouvait encore sa valise. Aidan en tira des vêtements qu’il passa rapidement, optant pour la simplicité d’un trio jeans, t-shirt uni noir et sweatshirt assorti. Il prit encore le temps de trainer un peu, juste une poignée de minutes, récupérant son téléphone sur la table de chevet pour répondre à un ou deux messages, avant de le glisser dans sa poche, d’enfiler une paire de chaussures et de se diriger vers la porte. On lui avait fait faire un tour de la bâtisse la veille lors de son arrivée, mais il lui fallait encore explorer de lui-même pour véritablement s’approprier les lieux. Et il supposait que faire la rencontre d’un ou deux autres résidents avant qu’il ne commence les cours ne pourrait pas lui faire de mal.

Aidan fit jouer la clenche, tira le battant à lui, offrant à sa vue le même couloir qu’il avait parcouru en compagnie du Professeur Xavier le jour précédent, et fut immédiatement happé par l’agitation qui se pressait entre les murs du second étage. Si son arrivée à une heure tardive la veille lui avait permis une découverte de l’Institut dans un contexte relativement calme, il n’était plus rien de celui-ci aux heures où tous les résidents étaient éveillés. Il resta un moment sur le pas de la porte, hébété de se retrouver pris dans ce flot d’inconnus qui s’activait à la manière d’une fourmilière, chacun semblant précisément savoir où il allait et dans quel but. C’est une adolescente le bousculant légèrement -il était après tout plus ou moins dans le passage- qui le tira de sa contemplation surprise, et il se mit en marche vers les escaliers. L’étage des chambres, dortoirs et salles de classes n’était sans doute pas le plus adapté pour traîner, d’autant plus à cette heure-ci, au beau milieu d’une semaine scolaire.

La descente vers les étages inférieurs se fit dans la même ambiance de va et viens d’étudiant qui montaient et descendaient, certains lui adressant des regards intrigués ou méfiants, probablement étonné de découvrir un nouveau visage, d’autres l’ignorant complètement, absorbé par leurs discussions, l’idée de retrouver tel ou tel ami, ou encore désireux de trouver quelque chose à se mettre sous la dent avant que ne commence leur premier cours.

Aidan tâcha d’ignorer les uns comme les autres, se frayant un chemin jusqu’au rez-de-chaussée. Il lui fallu un court instant pour se remémorer l’agencement des pièces, et encore un de plus pour décider laquelle serait la plus apte à le soustraire à l’agitation matinale des autres mutants. Il opta pour le salon, la pièce était spacieuse et offrait suffisamment de place et de tranquillité à son goût. Il lui faudrait encore du temps pour s’habituer à partager son quotidien avec autant de personnes…

Traversant le couloir dans le sens de la largeur, il parvint donc à atteindre sa destination, et parcouru la salle du regard. Un petit groupe était occupé à discuter dans un coin tandis que ce qui semblait être un couple était occupé à se faire les yeux doux un peu plus loin. Ne souhaitant pas s’immiscer dans une discussion déjà bien entamée dans un cas, ni tenir la chandelle dans l’autre, Aidan se décida à choisir une troisième option et se dirigea vers les canapés. Un type qui devait avoir à peu près son âge était affalé là, dans l’un des fauteuils, ou plutôt… Flottait légèrement au-dessus d’un des fauteuils, les yeux rivés sur l’écran de son téléphone.

Il se racla la gorge, autant pour attirer l’attention de l’autre que pour se donner contenance.

- Salut. C’est hmm… Confortable comme position ?..

Pour l’éloquence et le charisme, on repasserait. Créer des liens avec les autres n’avait jamais spécialement été son point fort, et une soudaine envie d'écraser sa propre main sur son visage lui tira une légère grimace à travers laquelle son embarras était certainement visible...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

MESSAGES : 222
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Sam 20 Jan - 3:14



the breaking point

Les inconvénients et les désavantages d’un pouvoir dont on ne pouvait pas vraiment connaître les limites et les possibilités étaient nombreux, de même que les processus qui régissaient ce-même pouvoir. Axel n’avait pas encore vraiment compris comment fonctionnait les pouvoirs qu’il savait déjà utiliser, malgré des années à s’en servir et à les perfectionner. Il y avait toujours eu une épaisse zone d’ombre sur la façon dont il pouvait s’en servir. De la même façon, il y avait des procédés qu’il ne comprenait pas non plus, des effets secondaires, des détails et des phénomènes qui ne surgissaient que très rarement, voire même presque jamais, comme ce qui était en train de se passer à ce moment précis. Toujours perdu dans l’écran de son téléphone, Axel ne faisait plus vraiment attention à ce qui l’entourait, à un point tel qu’il n’avait pas remarqué que ses pouvoirs étaient encore là, que son corps s’était lentement soulevé au-dessus de son siège au fil des minutes, et que, fatalement, il avait sans doute commencé à légèrement attirer l’attention sur lui. Ce qui, même si ce n’était pas volontaire, pouvait s’avérer utile. Après tout, il voulait connaître un peu plus ses camarades. Ceux qui n’étaient pas des X-Men, et surtout ceux qu’il ne connaissait pas. Ceux qu’il ne faisait que croiser dans les couloirs sans jamais leur parler. Ils étaient nombreux dans le manoir, et Axel se doutait bien que ce serait difficile de tous les connaître et de tous les considérer de la même façon. Mais ça ne ferait de mal à personne d’au moins prendre la peine d’essayer de le faire.

Axel était tellement détaché du reste autour de lui qu’il ne remarqua pas au départ la présence du nouvel arrivant qui venait de s’installer dans la pièce. Le son qu’il avait produit, juste avant de parler, arracha Axel à la bulle dans laquelle il s’était presque involontairement enfermé et lui fit légèrement tourner la tête dans sa direction, d’abord sans vraiment détacher son regard de son téléphone, avant de finalement véritablement déplacer son regard jusqu’à lui, sans trop comprendre ce qu’il voulait dire. Puis il réalisa et remarqua enfin qu’il était surélevé alors qu’il n’aurait pas dû l’être. « Oh. » avait-il laissé échapper, en se laissant redescendre avec une très légère difficulté, il n’était pas habitué à ce genre de phénomène et son corps semblait ne pas vouloir le laisser faire. Mais après quelques secondes d’un invisible conflit avec sa propre mutation, les yeux d’Axel se mirent à briller d’or et de lumière jusqu’à ce qu’il redescende vraiment et retrouvèrent rapidement ensuite leurs tons clairs de bleu et de vert, Axel était encore fatigué et utiliser ses pouvoirs était devenu difficile, il manquait de force, comme après chaque session intensive dans la Salle des Dangers.

« J’ai l’air con, d’un coup. Ça la fout mal pour un X-Men... » avait-il soupiré, l’air amusé, malgré l’embarras très clair qui était venu teinter une partie de ses joues trop claires et trop pâles.

Axel reporta ensuite son regard sur l’autre jeune homme avec un peu plus d’insistance, pour essayer de le resituer. De se souvenir de son nom, de ses pouvoirs, s’il l’avait déjà vu avec les autres X-Men, ou avec les autres pensionnaires. Mais ce fut sans trop vraiment avoir de succès, Axel n’avait pas une bonne mémoire des noms de toute façon, en tout cas de ceux qu’il ne connaissait pas personnellement ; il aurait eu plus de facilité à se souvenir d’un nom de code ou de la mutation de quelqu’un avec qui il n’était pas proche plutôt qu’autre chose. Et même s’il avait généralement une certaine facilité à se rappeler d’un visage ou d’un trait particulier, celui-ci ne lui rappelait rien et devait sans doute ne pas être un habitué de longue date au manoir.

Et puisque ni le professeur Xavier, ni les autres ne semblaient généralement prendre l’initiative de présenter les nouveaux arrivants aux autres pensionnaires, c’était souvent une affaire de faire connaissance avec eux de soi-même. Ce qui pouvait, d’une certaine façon, se montrer être un exercice un peu plus naturel que s’il avait fallu imposer aux nouveaux d’être immédiatement au centre de l’attention de tous les autres. Et c’était sans doute pour cette raison-là que Xavier ne prenait pas la peine de le faire, lui qui était toujours si optimiste se disait sans doute que ça aiderait les mutants à se montrer un peu plus extraverti les uns envers les autres.

Axel se redressa un peu, rangea son téléphone et s’éclaircit la gorge à son tour, « Désolé, hein, mais j’me souviens pas de toi. T’es nouveau ? Ou bien c’est vraiment ma faute pour le coup ? » Il ne se voulait ni froid, ni sec, ni distant. Et même s’il n’était pas exactement un modèle lorsqu’il s’agissait de se montrer accueillant, Axel faisait du mieux qu’il pouvait pour ne pas donner de mauvaises impressions de lui-même. C’était tout un travail auquel il ne s’était toujours pas habitué. Il n’eut pas vraiment besoin d’une réponse, le garçon ne lui disait vraiment rien, il devait forcément être nouveau. « Ça va sinon ? C’est pas trop la loose de se retrouver ici ? Je sais que pour moi c’était vachement bizarre la première fois. Surtout le fait de devoir partager sa chambre avec des inconnus, c’est le côté le plus pourri de tout ça. Ça et les télépathes… Enfin, c’est que mon avis ça. » Il haussa les épaules et ricana doucement à ses propres mots. « Cela dit, ça va. On n’a pas énormément de télépathes en ce moment ; donc ça devrait aller. » Un autre haussement d’épaules, un sourire léger, amical et sympathique, et Axel détournait son regard clair du nouvel arrivant.



Spoiler:
 

_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

MESSAGES : 55
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Lun 22 Jan - 3:20



the breaking point

C’était sans doute parfaitement égoïste, mais voir son interlocuteur peiner à retrouver le contrôle de son pouvoir flatta un peu son ego. Lui n’avait jamais eu aucun souci à contrôler ses champs de force, bien que le fait qu’il ne s’en soit presque jamais servi y jouait sûrement pour beaucoup. D’un autre côté, cela voulait aussi dire que même en étant entouré de mutants, aussi doués et pleins de bonnes intentions soient-ils, une maîtrise de ses dons n’était jamais garantie.

Aidan se pris un instant à reconsidérer son choix. Juste quelques secondes à se demander s’il avait pris la bonne décision en venant ici. Combien de temps le type qui lui faisait face avait passé ici à essayer d’apprendre à maîtriser sa mutation, et pour quel résultat ? Difficile de juger quelqu’un juste sur sa capacité à se soustraire à l’apesanteur, mais est-ce que ça en valait vraiment la peine ?

Il failli secouer la tête pour chasser ses pensées, retint le mouvement au dernier instant. Il aurait eu l’air stupide. Et puis… Est-ce que ce mec venait de lui dire qu’il faisait partie de X-Men ?

- Ah, tu en es un ? Désolé, je devrais sûrement te connaitre, ou au moins avoir déjà vu ta tête sur internet mais…

Il fit un geste de la main, comme pour désigner l’ensemble du bâtiment.

- Apparemment je suis particulièrement doué avec la politique de l’autruche. Du coup c’est un peu nouveau pour moi tout ça. Et… Je suppose que ça répond à ta question suivante. C’est pas vraiment de ta faute de pas me remettre, voir pas du tout. Je suis arrivé hier seulement.

La discussion était un peu étrange, comme souvent lors des premières rencontres. Avec cette impression que les mots ne sortaient pas naturellement. Pas vraiment désagréable, pas tout à fait chaleureuse non plus. C’était un genre de première étape encore formelle, qui mènerait à quelque chose de plus naturel et spontané par la suite… Peut-être.

Aidan se passa une main dans les cheveux, tant pour dissiper le malaise que pour leur donner un peu de volume, effacer le côté « aplatis par l’oreiller » qu’ils devaient encore avoir.

- Pour ce qui est de la loose… Je sais pas vraiment. Il sourit un peu à la remarque de l’autre. Déjà je ne crois pas avoir encore croisé de télépathe, ou du moins pas dans ma chambre. Je pense surtout que je vais avoir un peu de mal à m’habituer au monde. Jamais été un grand fan du concept de pensionnat.

Il haussa une épaule, dans un geste presque identique à celui de son interlocuteur.

- On verra bien sur le long terme, je suis quand même venu là pour trouver du positif !

Et comme pour achever de confirmer cette recherche de positivité, il tendit la main en direction de son vis-à-vis.

- Aidan.



Spoiler:
 


Dernière édition par Aidan Miller le Ven 26 Jan - 16:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

MESSAGES : 222
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Jeu 25 Jan - 20:09



the breaking point

Un petit sourire s’était échappé d’entre les lèvres d’Axel lorsque l’autre réalisait et lui répondait à propos de son appartenance aux X-Men. Il n’avait peut-être pas tort en supposant que si Axel faisait vraiment partie des X-Men, il aurait dû avoir une présence un peu plus marquée dans l’esprit des autres ; et il n’aurait sans doute pas été le seul à se dire ça. Mais en tant que tel, Axel savait bien qu’en être n’était pas pour autant synonyme de notoriété ou de quoi que ce soit. Au mieux, ça permettait surtout d’être l’une des victimes de choix du Daily Bugle et d’autres médias dont la particularité propre était de prendre un malin plaisir à diffamer et humilier les mutants autant que les augmentés. Axel, même en tant que membre de ceux-ci, avait pourtant l’avantage de ne pas trop faire parler de lui, ou du moins l’avantage de réussir à ne jamais trop attirer l’attention, même lorsqu’il était en mission avec son équipe ou une autre.

En vérité, les X-Men, comme n’importe quel autre groupe de héros, ou même d’individus, avaient des figures de proues, et Axel se réjouissait de ne pas en être une. Il restait dans l’ombre de personnages comme Colossus, Storm, Beast ou encore Shadowcat et ça ne lui posait pas le moindre problème, il savait qu’il avait malgré sa propre importance parmi eux et qu’il était, comme chacun d’entre eux, essentiel à la réussite de n’importe quelle mission à laquelle il serait mené à prendre part.

« C’est rien, t’inquiètes. On est quand même un bon paquet, et de toute façon, moins les gens peuvent nous reconnaître, mieux c’est. Ce serait la grosse merde chaque fois qu’on sort en ville, sinon. répondait-il en haussant légèrement les épaules, un hochement de tête suivit le reste des mots qui quittèrent les lèvres du nouvel arrivant, et Axel continua, Donc c’est pour ça, ma mémoire est pas si mauvaise que ça finalement, ça me rassure. plaisantait-il en se redressant dans son fauteuil.

Tu t’y feras, en tout cas. Que ce soit la loose ou pas, on finit tous par s’y faire. Et si c’est pas le cas, je pense pas que Roulett– que le Professeur t’empêcherai de partir si t’en ressens vraiment le besoin. Il est plutôt cool, en vrai. Enfin… Il est compréhensif. T’as pas de souci à te faire de ce côté-là, il force jamais personne à faire quoi que ce soit. Et encore moins à rester si tu te sens pas à l’aise. D’ailleurs y a un psy de dispo en général, donc si ça va vraiment pas, voilà voilà. »

Voilà qu’il se retrouvait à jouer les guides depuis son fauteuil et son embarras toujours un peu marqué sur les joues, c’était quelque chose de neuf, ça aussi. Quelque chose qu’Axel ne s’était jamais imaginer faire, et pourtant, il était là à le faire. Un autre hochement de tête, et serrant la main d’Aidan, Axel lui répondit. « Axel. Hyperion sur le terrain. »


_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

MESSAGES : 55
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Ven 26 Jan - 17:05



the breaking point

Axel. Hyperion. Il se répéta une ou deux fois les deux noms mentalement, pour être sûr qu’ils s’impriment dans un coin de sa mémoire.

- Ça a un côté rassurant quelque part, de savoir que vous êtes pas tous connus. Ça vous donne un côté plus tangible, humain…

Il marqua une pause avant de réaliser que le dernier de ses mots pouvait porter à confusion, aussi il s’empressa de reprendre :

- Je veux dire au sens figuré du terme, comme dans réels, ou… accessibles. Pas que vous passiez pour des monstres d’un point de vue extérieur. Enfin je suppose que du point de vue de certains, genre les employés du Daily, c’est le cas, mais pas du mien. En même temps ce serait paradoxal vu que je suis un mutant aussi. Mais je suppose que ça pourrait fonctionner comme pour l’homophobie internalisée… Il doit y avoir des mutants qui détestent les autres mutants, mais encore une fois c’est pas mon cas.

Le regard d’Aidan s’était perdu au niveau des pieds du fauteuil, contemplant les nœuds qui traçaient des motifs complexes sur le parquet, alors qu’il débitait sa tirade aussi rapidement qu’il était humainement possible de le faire. Il remonta les yeux vers Axel une fois celle-ci terminée et se racla la gorge, le rouge lui montant aux joues.

- Bref, je vais arrêter de…

Il fit un geste des deux mains, faisant tourner ses index l’un autour de l’autre comme pour mimer son débit de parole.

- Tout ça pour dire que c’est rassurant de savoir que vous êtes pas si différents que le reste d’entre nous.

Se passant une main derrière la tête, il tâcha de reprendre un rythme plus calme tout en changeant de sujet le plus subtilement possible…

- On parlait de quoi sinon ? Ah oui, de se… Faire à l’idée de vivre ici avec tout ce monde… Je pense que ça viendra avec le temps, c’est juste une question d’habitude. Et puis, je suis venu ici parce que j’en avais envie alors je suppose que ce serait un peu débile de déjà chercher à repartir. J’ai jamais eu l’occasion de fréquenter d’autres mutants avant, autant en profiter non ?

C’était bien pour ça qu’il était venu. Pour trouver des gens avec qui il était facile de se sentir à sa place, tout simplement parce qu’ils connaissaient le même genre de choses que lui, à plus ou moins grande échelle. Des gens qui pourraient l’aider à s’accepter tel qu’il était et non plus à continuer à se faire passer pour quelqu’un d’autre.

- Du coup, je devrais pas avoir besoin du psy dans l’immédiat.

En tout cas pas pour ce genre de question…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

MESSAGES : 222
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Mar 20 Fév - 14:02



the breaking point

La longue tirade d’Aidan, qui se termina par la gène et l’embarras bien visible sur le visage du nouvel arrivant à l’institut fit ricaner Axel. Un ricanement qui n’avait rien de moqueur ou de mauvais, au contraire même. La maladresse avec laquelle Aidan s’était exprimé n’était pas peu courante par ici. C’était toujours difficile, ou en tout cas ça l’était pour beaucoup de pensionnaires, d’immédiatement être à l’aise avec les autres mutants. En particulier quand on n’était ni habitué à vivre en communauté, ni à être avec d’autres mutants. Ça avait été le cas pour Axel, et il ne connaissait cette maladresse que trop bien. Il ne pensait rien de mal face à tout ce qu’Aidan était en train de vivre et de traverser à cet instant précis, cherchant à trouver les bons mots ou à se faire comprendre tout en essayant de ne pas se montrer trop insultant ou trop maladroit dans le choix de ses mots.

« T’inquiètes, je vois c’que tu veux dire. répondit-il calmement, sans vraiment trop insister pour ne pas encore plus le gêner et le mettre dans l’embarras, et le laissa parler ensuite. il hocha la tête, sans l’interrompre, et ne s’autorisa pas à chercher plus loin, ou à lui poser d’autres questions qui auraient eu un lien ou un rapport avec le psychologue de l’institut. Après tout, ça n’était pas à lui d’en parler ou d’en savoir plus. Axel repris, malgré tout, la parole et revint un peu en arrière sur le sujet de leur conversation, Je pense que tu t’y feras très vite. il hocha encore une fois la tête. D’ailleurs, puisqu’on est tous pareils et qu’on n’a pas besoin de se cacher ici ; et puis j’imagine que d’autres te demanderont à un moment ou à un autre, je vais pas me priver de savoir aussi… Qu’est-ce que tu sais faire ? Je veux dire, tes dons. Tes pouvoirs, c’est quoi ? — Mais t’es pas obligé de t’étaler là-dessus si tu veux pas. avait-il conclu en haussant les épaules, Je sais que y en a ici qui aiment pas trop en parler, ou montrer ce qu’ils peuvent faire et on peut pas trop leur en vouloir, généralement les gens se font foutre dehors par leurs parents quand ils découvrent qu’ils sont mutants. »

Axel se tut l’espace de quelques instants, il parlait trop. Il s’en rendait compte, et ça pouvait être autant gênant qu’invasif ou involontairement blessant. Une bonne partie des membres de l’institut n’avaient pas été aussi privilégiés que lui lors de la découverte de leurs pouvoirs, et même s’il en avait conscience, il oubliait toujours que tous n’avaient pas eu autant de chance, ou de parents compréhensifs, que lui. Même s’il avait, lui-même, été victime de ces idées malsaines et mauvaises que les homo sapiens avaient sur son espèce, il avait au final été plus chanceux que de nombreux autres mutants, et il le savait. « Moi perso, j’suis un peu comme un genre de batterie. Je récupère et j’absorbe l’énergie solaire pour m’en servir comme je veux. Le coup de léviter c’est un autre truc que je saurais pas vraiment expliquer de toute façon. Mais du coup je peux aussi faire ça et voler. »


_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

MESSAGES : 55
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Dim 25 Fév - 18:30



the breaking point

Aidan se fendit d’un sourire en entendant Axel laisser échapper un rire bref. Apparemment sa maladresse n’avait pas été comprise de travers, et la phrase suivante du membre des X-Men ne fit que le confirmer dans cette intuition. Il écouta son vis-à-vis lui répondre.

Oui. Il se ferait probablement à l’ambiance de la X-Mansion. Ce n’était qu’une question de jours, de semaines tout au plus. Il était certes réservé et davantage habitué à vivre relativement seul hormis la présence de sa sœur, mais il n’était pas non plus asocial. Il fallait seulement qu’il fasse quelques rencontres, connaitre du monde l’aiderait à se sentir chez lui. Et c’est justement ce qu’il était en train de faire à cet instant précis. Autant continuer dans cette direction.

Son sourire s’étira encore un peu à la nouvelle question d’Axel, gagnant peut être un peu en amertume quand il mentionna la réaction de certains parents. Il avait certes progressé sur le sujet, ce n’était plus aussi douloureux que quelques années auparavant, mais la question demeurait encore sensible.

- J’ai pas vraiment eu de problème de ce point de vue-là, j’ai réussi l’exploit de me faire mettre à la porte avant même de savoir que j’étais un mutant.

Il laissa échapper un petit rire, comme pour faire de ce sujet quelque chose de tout à fait banal et légèrement comique, le balayer un peu plus loin comme on le fait après avoir dit une mauvaise blague.

- Sympa le côté panneau solaire. Et voler… Qui ne rêve pas de pouvoir voler hein ? Perso je peux… Générer un genre de champ de force ? D’écran de protection ? Je sais pas vraiment comment appeler ça. Le plus simple c’est que…

Sa phrase resta en suspens, alors qu’il levait la main pour la placer entre Axel et lui. Il laissa la sensation familière de l’énergie de son pouvoir le parcourir, alors que celle-ci glissait le long de son bras. Il la laissa se concentrer dans la paume de sa main, la peau de celle-ci se teintant d’une lueur orangée, avant de la relâcher devant lui. Le bouclier se matérialisa devant lui avec un vrombissement caractéristique, sorte d’écran translucide arrondi qui faisait presque sa taille, et dont la couleur oscillait entre un orange doux et un doré iridescent.

Il avait la chance d’avoir un pouvoir relativement peu dangereux pour autrui, autant en faire une démonstration qui était plus parlante que les mots…



_________________


AEGIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
avatar
X-MEN
the world needs us



ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : X-Man, Red Team

MESSAGES : 222
AVATAR : Logan Lerman
INSCRIPTION : 12/08/2017

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Ven 23 Mar - 0:29



the breaking point

Axel était un peu gêné , à son tour et à juste titre, d’apprendre qu’Aidan n’avait pas été de ces rares chanceux qui avaient pu vivre avec des parents qui les aimaient et les protégeraient envers et contre tout. Il se sentait un peu mal à l’aise d’avoir posé la question, mais n’en laissa transparaître rien, gardant sa composition et son allure calme et sereine, neutre dans cette histoire en l’écoutant le lui apprendre. Hochant simplement la tête et grimaçant légèrement pour faire montre de compassion, malgré tout.

« Ah oui... Dur. » fut la seule réponse qu’Axel fut capable de formuler à cette information nouvelle et ça tombait bien pour lui qu’Aidan préférait continuer plutôt que de s’attarder sur ce détail.

Les quelques mots qui suivirent firent sourire Axel, il n’avait jamais été comparé à un panneau solaire auparavant, et l’image le fit ricaner un peu plus. « Voler c’est pas si fun que ça une fois que tu peux le pratiquer, crois-moi. Surtout quand t’as légèrement le vertige. » avait-il répondu en ricanant un peu plus, et en agrémentant son commentaire d’un léger haussement des épaules.

En l’écoutant lui expliquer du mieux qu’il pouvait ce dont il était capable, l’intérêt d’Axel se fit plus fort et plus précis à son sujet, ses pouvoirs semblaient être un véritable avantage et son esprit déjà entraîné et formé à toutes les choses techniques et tactiques des X-Men imaginait déjà Aidan sur le terrain avec eux, se rendant indispensable et essentiel à leurs missions. Hochant simplement la tête en le laissant parler, Axel fronça les sourcils en le voyant arrêter de parler et se mit à suivre le mouvement des mains d’Aidan, une légère surprise se glissant sur son visage lorsqu’une lueur se mit à scintiller dans sa chair et traverser le long de son bras.

« Ouh, sympa ! » s’était-il étonné en regardant la lueur qui scintillait à travers la paume d’Aidan. Sa surprise se fit un peu plus présente lorsqu’il y eut ce vrombissement et la manifestation soudaine de ce bouclier translucide et lumineux en face de lui, « Et c’est dangereux ou vraiment pas du tout ? » s’était-il interrogé à voix haute avant d’approcher sa main et d’y toucher. La sensation qui en découla était étrange, différente à ce qu’Axel s’était imaginé en approchant sa paume, mais toujours intrigante. Curieux, évidemment, il chercha à tester la solidité de l’écran et pressa sa main avec un peu plus d’insistance, sentant la chaleur de la surface se faire lentement plus forte à mesure qu’il appuyait et cessait de le faire. « C’est sympa. Vachement sympa... J’imagine que ça résiste vachement bien aussi. » remarquait-il, surtout à lui-même.

Sans vraiment le lui demander et le prévenir, Axel décida de tester un peu plus l’écran et laissa alors ce qu’il pouvait contrôler de ses pouvoirs envahir son être, ses propres veines se teintèrent d’or et de lumière au point de briller sous sa peau avant de se concentrer au bout de ses doigts qui étaient toujours en contact avec l’écran, les extrémités de ses doigts se mirent à briller avec presque autant d’intensité que des ampoules et un sifflement strident traversa sa chair quand des rayons de lumière furent projetés d’à travers ceux-ci. La chaleur était devenue beaucoup plus forte que lorsqu’il avait simplement appuyé de sa paume sur l’écran et était rapidement devenue insoutenable au point de le forcer à reculer sa main à toute vitesse en grinçant des dents, la chaleur qui habitait encore ses veines et ses doigts, elle, ne lui faisait rien —et l’avait sûrement protégé de la brûlure—, mais celle de l’autre mutant était différente de la sienne. Axel était intrigué, et il aimait ça. « Tu ferais un X-Men redoutable avec ce truc. J’me demande jusqu’où on peut pousser la résistance du bidule avant que ça pète. » avait-il conclut avec un sourire aux lèvres, un sourire qui avait l'air de dire « Allez, on essaie ? »


_________________


Then came the night of the first falling star

HYPERION








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t21-hyperion-little-boys-don-t-c
avatar
X-MANSION
mutatis mutandis



ÂGE : 21 ans
OCCUPATION : Etudiant à l'Institut Xavier

MESSAGES : 55
AVATAR : Taron Egerton
INSCRIPTION : 15/01/2018

MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   Lun 26 Mar - 0:15



the breaking point


- Ça résiste plutôt bien ouais. En fait le jour où j’ai découvert que ce que je pouvais faire, j’ai manqué de me faire renverser par une bagnole. Résultat la caisse a fini plus abimée que moi, donc je suppose qu’on peut dire ça comme ça.

Il observa Axel faire usage de ses pouvoirs sur la surface du champ de force, les yeux de l’autre mutant s’illuminer, et la lumière parcourir ses veines avant de venir à l’assaut de son propre bouclier. Son vis-à-vis n’était pas forcément des plus doués avec les relations sociales, de ce qu’Aidan avait pu constater jusqu’à maintenant, mais son pouvoir de manipuler la lumière et les répercutions physiques qu’avait celui-ci sur son corps lui donnaient un certain charisme…

Au bout de quelques secondes, Axel retira sa main avec une légère grimace, comme s’il s’était brûlé au contact du bouclier. Aidan relâcha immédiatement son pouvoir, et l’écran mordoré disparu dans un chuintement.

- Tu ferais un X-Men redoutable avec ce truc.

Le compliment eu le mérite de lui gonfler l’égo, lui tirant un véritable sourire qui vint creuser les fossettes aux coins de ses lèvres.

- Tu crois ? Je suis pas vraiment sûr d’être fait pour le genre de trucs que vous faites sur le terrain. Mais… Merci, je suppose.

Il maintint son sourire en place, sa journée déjà un peu plus brillante que lors de son réveil déboussolé quelques dizaines de minutes plus tôt, alors qu’Axel continuait sur sa lancée.

- J’me demande jusqu’où on peut pousser la résistance du bidule avant que ça pète.

Et l’expression de son visage semblait clairement clamer ses intentions, le X-Man voulait vraiment tester la résistance de son pouvoir, voir jusqu’à quelles limites il était possible que ses champs de force résistent. Et après tout pourquoi pas ? Il était bien là pour apprendre.

- Comme je te disais, j’ai déjà arrêté une bagnole avec, après ça… Si t’as une idée de tests un peu plus violents, fait toi plaisir. J’ai jamais vraiment essayé de voir les limites de ce que je pouvais faire alors… Je suppose que ça pourrait se montrer utile tôt ou tard, non ?

Pour la première fois, sa mutation lui apparaissait comme quelque chose de plaisant. Une part de lui parfaitement naturelle qu’il n’était plus utile de dissimuler. Une part de sa personne dont il pouvait parler librement et qu’il pouvait apprendre à apprivoiser, et en y réfléchissant, l’idée était loin de lui déplaire.


_________________


AEGIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegifted.forumactif.org/t137-it-s-a-new-life-for-me-and-
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the breaking point ⋄ libre   

Revenir en haut Aller en bas

the breaking point ⋄ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GIFTED :: it's a wild world :: x-mansion :: rez-de-chaussée :: salon-